Crêtes et Sentiers Bages

randonnées

le 09-10-2019 17:35

DE TROUILLAS A NYLS

Les randos du mardi
 
 
ENTRE  TROUILLAS  ET  NYLS  PAR  LA  CANTERRANE 
 
 mardi 8 octobre 2019 - 7 participants
 
soleil radieux 
 
photos de Françoise et Isabelle H. 
le Canigou est enrhumé récolte imprévue... l’église
 


 
 
le 09-10-2019 17:17

LES ESCARGOTS OPTIMISTES A ESTAGEL

TOUJOURS A ESTAGEL
 
 
 LES  ESCARGOTS  OPTIMISTES
 
 
LES PHOTOS D'ISABELLE D.
 
 

 


 
 
le 07-10-2019 17:05

Le 6.10.2019 Journée Challenge à Estagel

Le Dimanche 6 Octobre 2019 


Journée Rando Challenge

à ESTAGEL.

 

 

Organisée par la Fédération Française de Randonnée. 

 

17 Participants.

 

Les Experts .   3° de leur catégorie

 

   

 

                   

 

                  

 

                                                                                                                             Félicitations

 

   Les Vaillantes :   10° de leur catégorie

 

                

 

               

 

                                                                                         BRAVOS

 


   Les Gazelles et le caribou 

 

                      

 

 

                               

 

                  

 

 

    Félicitations à tous

    pour leur participation. 

 


Commentaires

 

1. Fanny39  le 08-10-2019 à 11:29:50  (site)

Merci, Bon mardi et très bonne semaine en cet automne qui nous l'espérons sera tout de même un peu ensoleilléLunettes1

 
 
 
le 07-10-2019 11:06

Le 03.10.2019 Arles sur Tech

Le jeudi 3 Octobre 2019 avec Pierre


 Arles sur Tech

el Molinot,chemin des simiots, pin parasol

 

 

27 Participants

 

Photos de Pierre et Françoise 

 

 

                                                             

 

             

 

             

 

                                                 

 

                                 

 

                                                         

 


Commentaires

 

1. Fanny39  le 07-10-2019 à 11:32:19  (site)

Très joli, Bon Lundi et très bonne semaine en cet automne un peu ensoleillé

 
 
 
le 05-10-2019 16:11

BELLECROZE - CAMELAS

A  LA  DECOUVERTE  DU  VOISINAGE

 

 

BELLECROZE  -  CAMELAS  -  POLITG

 

mardi  1 octobre 2019

 

8  participants

 

 

 

 

 

 


 

 

 


 
 
le 05-10-2019 10:55

Le 03.10.2019 Las Canals à partir de Canohès

 Jeudi 3 Octobre 2019

 

Las Canals à partir de Canohès

avec Guy.

 

 14 + 6 = 20 Participants.

 

Photos de Christian D et de Jacky P

 

                                                                        

           

                       

 

                       

 

                       

 

                       

 

 

 


 
 
le 02-10-2019 10:57

Le 26.09.2019 Valmy - la Massane

Le Jeudi 26 Septembre avec Alain

 

 Chateau de VALMY -  La Massane 

 

9 Participants 

 

Pour une première du Groupe 0 ou des confirmés ou des sportifs ...

 

Cela été une réussite -  Départ 13 h 00 retour 19 H 00.

 

 

                                                                       

 

 

            

 

            

                                                                                  Bravos

 

 

 

 

 


 
 
le 01-10-2019 14:29

Le Dimanche 29 Septembre 2019  avec  MARCEL




Le Sentier des Grottes

de PRUGNANES

 

 

Les Photos de nos deux botanistes

 

 

IBP :  62

 

 

6 + 4 = 10 Randonneurs

 

 

Distance : 11.31 Km

Durée :  6 h 41 mm

Temps de déplacement : 4 h 11 mm

Temps de repos : 2 h 30 mm

Moyenne de déplacement : 2.8 Km/h

 

 


Temps ensoleillé

 une température de 14° le matin et 25° l’après – midi

et une légère brise montant de la Vallée.

Pas pris la température dans les grottes.

 

 

                        

 

 

                         

 

                          

 

                           

 

 

                            

 

                            

 

                            

 

                             

 

 

                                                                

 

 

 

     

 


Commentaires

 

1. Fanny39  le 02-10-2019 à 10:43:07

Merci, Bon mercredi et très bonne fin de semaineLunettes1

 
 
 
le 27-09-2019 15:56

Le 26.09.2019 Maureillas

 

 

Le Jeudi 26 Septembre 2019 avec Pierre 


Maureillas

 

 

Vallon de Marie, Roque Courbe, Camp de la Perdrix.

 

20 Participants 

 

 

                                      

         

             

             

             

 

              

 

              

   

  

 

 

 

 

 


 
 
le 27-09-2019 15:19

Le 26.09.2019 Les Lacs de Millas

Le Jeudi 26 Sptembre 2019 avec Gérard

 

Les Lacs de Millas

 

21 Participants.

 

               Les Photos de Christian D.

 

 

 

                         

             

                        

 

                        

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. Fafa_12  le 28-09-2019 à 16:55:25  (site)

bonjour
bravo pour la photo du jour passez un bon wk.
bises.

 
 
 
le 26-09-2019 10:57

Aspres - Arizona

A  LA  DECOUVERTE  DU  VOISINAGE
 
 
 
 PUIG CARBONER,  RAVIN  DE TORDERES
 
LES  ASPRES 
 
mardi 24 septembre 2019 
 
les photos de Françoise et Monique Combes
 
 


 
 
le 25-09-2019 12:06

NOTRE DAME DE PENE - CALCE

LIEUX  A  DECOUVRIR

 

NOTRE-DAME  DE  PENE  -  CALCE

 

Dimanche 22 septembre 2019 

 

 

NOTRE-DAME DE PENE, PRIEZ POUR NOUS !

 

     C'est une foule d'absents qui est au rendez-vous de la rando de ce dimanche 22 septembre. La rando prévue, à la Clape, a été remplacée pour cause de météo dissuasive... Mais la Clape, c'est près de Narbonne, et la météo à Perpignan est tout-à-fait bonne : tout au plus de « rares averses » après 14 h... qui d'ailleurs ne se produiront pas.
Peut-être est-ce une destination peu séduisante, Notre-Dame de Pène, le roc Redoun, Calce... Jugement mal fondé si c'est le cas. Bref, nous sommes trois, et nous nous intitulons spontanément « les escargots optimistes », histoire de montrer qu'on sort quand il pleut...

La rando commence à l'ermitage Sainte-Catherine, près de Baixas, nous y sommes vers 8 h 30. Le début est paisible, un peu dans les vignes déjà, puis petite montée vers les carrières, de gros blocs de marbre bordent la piste, un petit marcassin effrayé passe devant nous pour s'enfuir dans les pins... Puis la piste descend vers Espira de l'Agly, bordée de fleurs d'asparagus entre autres. Virage à gauche, nous nous trouvons sur un sentier qui chemine en direction de Cases de Pène, longeant par en dessous la crête du Roc Redoun et ses innombrables pylônes et antennes. Petit casse-croute habituel, au soleil, puis nous poursuivons vers Notre-Dame de Pène : descente et remontée vers l'ermitage et son escalier spectaculaire, parmi les cactus et les agaves.
Nous profitons de la vue, puis revenons sur nos pas avant d'attaquer l'ascension, rude, du roc Redoun : forte pente quelque peu caillouteuse, puis partie en dessous des falaises, puis dans une deuxième tranche de raidillon, nous passons par un trou de souris pour grimper au-dessus de la falaise... Et pour découvrir le panorama au nord du roc, sur toute la plaine du Roussillon et ses éoliennes. Passage rapide au sommet du Roc Redoun, et nous prenons le chemin en crête ( ce n'est pas un sentier ! ), bordé par des chasseurs bien inactifs, qui nous conduit en descente douce jusqu'à Calce, où table et bancs nous accueillent pour le repas, souvenir d'une rando mémorable faite ici il y a un peu plus de trois ans... Visite du village de Calce, remarquablement bien aménagé, avec les restes de son château, sa tour-horloge et son église presque invisible, dans des ruelles charmantes. 

Puis nous repartons à travers les vignes, tout en picorant les grains de raisin restés des vendanges, et les figues trouvées ça et là sur le chemin. Nous sommes de retour à Sainte-Catherine vers 14 h 30, ce qui nous laisse le temps d'aller voir l'église de Baixas, grande nef gothique certes très remaniée mais très intéressante et belle, son remarquable et célèbre retable, mais aussi quatre autres retables dans ses chapelles... Nous avons donc aussi honoré la journée du patrimoine, avec le plus grand plaisir.

Belle rando en vérité, avec un temps idéal ensoleillé mais pas trop chaud, une végétation d'automne intéressante, et des observations géologiques non moins intéressantes sur ce roc de marbre dont est fait le sol de l'église...

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
le 25-09-2019 10:34

NEOULOUS avec Marcel

  
LES  RANDOS  DE  MARCEL
 
LE  NEOULOUS 
 
JEUDI 19 SEPTEMBRE 2019 
 Les ( belles ) photos d'Isabelle Hervoit 
 
  sur les traces de Manel un ami de la montagne né le 25 décembre 1822 à Saint Martin et décédé le 21 janvier 1911.
 
 
 


 
 
le 21-09-2019 16:16

Le 19.09.2019 Illes sur TET

Le Jeudi 19 Septembre 2019 avec Gérard.

 

Illes sur Tet - La fontaine Saint Jules

 

21 Participants

 

Les Photos sont de Christian D et de Monique B  (Merci à eux) 

 

 

 

 

                                

  

 

                   

 

                               

 

 

                  

 

                                 

 

                                                 

                                                                                                                               

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

 

 

 

 

 

 


 
 
le 20-09-2019 14:23

Le 19 .09.2019 Le Pic du Néoulous

Le Jeudi 19 Septembre 2019 avec Pierre

 

Le Pic du Néoulous

 

20 Participants.

 

                         

                         

 

                        

                        

                        

 


 
 
le 18-09-2019 15:11

LES RANDOS DU MARDI : A LA DECOUVERTE DE LA MASSANE
 
MARDI  17  SEPTEMBRE
 
photos de Françoise Brunel
 
 


 
 
le 17-09-2019 15:54

Le 15 Septembre 2019 La Réserve Naturelle de PY

Le 15 Septembre 2019

La Réserve Naturelle de Py

IBP : 74

  13 Randonneurs     3 = 10

 

Distance : 12.160 Km

Durée :  8 h 15 mm

Temps de déplacement :  5 h 15 mm

Temps de pause : 3 h 00

Moyenne de déplacement : 2.5 Km/h

Dénivelé pur : 472 Mètres   -

Altitude Mini :  989 Mètres

Ascension Totale : 712 Mètres. 

Altitude Maxi :  1520 Mètres.

Altitude de Départ : 1059.5 Mètres.

 

Les Photos de Monique - Mais pas toute.

 

 

Temps couvert le matin avec 14 à 16° et ensoleillé l’après – Midi avec 18°

 

 

ET   PY  ALORS ?

 


  La Première rando de cette saison 2019-2020, dans la Réserve Naturelle de Py ;

nous sommes treize au départ, mais nous ne savons pas vraiment où nous allons…


A Py, certes, dans la réserve ; mais sur quel parcours, quelle dénivelée, quelle longueur, quelle difficulté ?


Tout est écrit dans le programme, mais la lecture est un exercice difficile…

Du reste, ce n’est pas la rando prévue, celle que nous allons faire, mais nous n’y perdrons pas au change.


                Long trajet automobile pour atteindre Py, petit village sympathique ( et accueillant ),

à flanc de montagne, sur la route étroite et tortueuse qui mène au col de Mantet : nous y parvenons un peu avant 9 h ½. Dès le départ, hésitation : vers le haut ou vers le bas ? En mettant la carte dans le bon sens – c’est plus clair que le GPS – nous finissons par tomber d’accord, et partons en descendant…

 

 

Première traversée de la Rotja, que nous allons côtoyer toute la journée, sur un petit pont, et nous attaquons la montée, à l’ombre ( c’est le versant ouest ), sur presque 300 m de dénivelée, casse-croute compris vers 10 h ½, sur un beau chemin ancien empierré qui a connu la Retirada, puis le chemin court à flanc jusqu’à Cantapoc et le ruisseau de Salettes.

 

 

Et voilà l’embranchement qui permet le « petit tour », c’est-à-dire le retour à Py par l’autre rive. Plus ou moins collectivement, nous avons choisi de faire le grand tour, qui bien sûr ne correspond pas à ce qui était dit dans le programme, à la difficulté près. Donc nous entamons une deuxième tranche de montée bien soutenue, toujours à couvert, pour 200 m de dénivelée nouvelle, puis une nouvelle phase de sentier à flanc, surplombant hautainement la Rotja, en direction du Pas de la Rotja. Mais pour redescendre à la Rotja ( ne vous étonnez pas de ces répétitions, la Rotja, plus ou moins proche, est omniprésente ), il faut redescendre ; et ça descend fort. Nous atteignons ainsi le ravin de Sola ou de la Collada Verda ( phonétiquement, la couillada verda ) et son torrent, que nous franchissons non sans difficulté en croyant d’abord que c’est la Rotja… Mais non, une fois remontés de l’autre côté, nous trouvons la vraie Rotja, nettement plus conséquente et très bas en dessous de nous : le balisage a rendu l’âme, s’il a jamais existé ici, et nous devons chercher où et comment rejoindre ce torrent furieux, avant même de se demander où et comment on le franchira.


               

Mais enfin quelqu’un aperçoit un cairn en contrebas, puis un autre sur l’autre rive : pas de doute, il faut passer par là… Petit passage de descente fort difficile, et nous voilà au soleil au bord de la Rotja ; il est plus de 13 h… Bien que certains aient déjà ôté leurs chaussures pour traverser, d’autres font valoir qu’il serait mieux de manger au soleil, et ils ont gain de cause à juste titre. Repas donc, assez rapide puis, au grand dam des amateurs de sieste, la traversée s’amorce, d’abord en « mouille-petons », puis sans enlever les chaussures, la profondeur permettant de passer chaussé.


               

Et dès l’autre rive, le sentier reprend en forte montée, toujours sous bois et à l’ombre ( eh oui, le soleil a tourné entre temps !!! ). Et ça remonte, ça remonte, ça remonte… Pas énormément, ça redescend entre temps, mais on a l’impression de monter sur des kilomètres tandis qu’on ne descend que quelques mètres ! Ca me rappelle les balades en vélo dans mon jura natal ou les sorties au ski : une demie heure de montée, une minute de descente ! Et voilà, nous suivons nonchalamment ce sentier sinueux dans les deux sens, quelque peu interminable. Enfin, vers cinq heures, ça se met à descendre pour de bon et nous arrivons vite à Py, où nous échangeons quelques bribes de bavardage avec des habitants très sympathiques… Un petit coup d’œil à l’église - très ancienne - pour certains et reprise des voitures pour un retour quelque peu bouchonneux de Prades à Marquixanes, ce qui nous vaut une arrivée à Bages au-delà de 19 h 30…


               


                       Belle rando assurément, dont la difficulté correspond bine à la cotation, et qui paraît plus longue que ces 12.160 km mesurés. Quant à la dénivelée ou Ascension totale, elle dépasse 700 m

( voir ci- dessus), pour une dénivelée nette de 472 m, c’est dire si les montées - descentes du retour sont redoutables… Groupe intéressant peu masculin ( trois seulement ) constitué des habitués du club auxquels s’est fort bien intégrée une nouvelle recrue bienvenue.

 

 

                                                                                    

                  

                  

               

            

                                                

 

 

 


 
 
le 16-09-2019 15:39

LES TROIS MAS

 

JEUDI  12  SEPTEMBRE 

 

AVEC  FRANCOIS,  AUX  " TROIS MAS "  ( VESPELLA,  SANT-MIQUEL, XICA )

                                                                PHOTOS DE  MONIQUE B. 

 


 
 
le 14-09-2019 15:44

Le 12.09.2019 Du Boulou à Saint Jean Plas de Corts

Le Jeudi 12 Septembre 2019 avec Pierre

34 Participants

Balade de reprise du Boulou à Saint  Jean Plas de Corts.

 

 

                                 

                                 

                                

 


 
 
le 13-09-2019 18:02

2019.09.12 Saint Jean Plas de Corts

                                                                                   

 

Le 12 Septembre 2019

 

 

Saint Jean Plas de Corts

 

Avec Guy  - 28 Randonneurs. 

 

 

 

 


 
 
le 04-09-2019 19:11

                

 

 


 

 

LE PUIGMAL

 

 

                La dernière rando du programme d'été, logiquement la plus difficile... 1° septembre, ça rappelle certain 2 septembre au Canigou ! La météo, pour le moins, n'est pas favorable : « rares averses » ( mais à 90 % de probabilité ) de 11 h à 14 h, puis « risque d'orages » à 100 % : pas très engageant.

                Mais nous sommes huit, de nouveau : un seul changement, Simone est remplacée par une autre Isabelle, invitée pour la circonstance, amie d'Isabelle ( celle de Montescot ) : deux Isabelles et deux Moniques, c'est commode ! Il faut se lever tôt : le départ de Bages est fixé à 5 h 45 ( !!! ), et tout le monde est là à l'heure. Il fait nuit, bien sûr.

                Long trajet de deux heures pour arriver enfin au pied de feue la station

 

d'Err-Puigmal ( il reste encore les pylônes des téléskis, mais les câbles ne sont plus sur les poulies ; il reste aussi les barrières anti-congères, avec des trous... ). Le temps est couvert, la température est fraîche (10°), nous partons à 8 h. Petit décrassage pour se mettre en train sur une centaine de mètres, puis nous commençons à monter par un sentier assez large ;  nous avons choisi de ne pas monter par le sentier « normal » fort pentu, nous reprenons donc vers la droite une ancienne piste qui montre des marques de balisage ; ce balisage conduit à un sentier qui paraît monter régulièrement dans la prairie et les rhodos            ( défleuris bien sûr ) et les myrtilles : eh oui, c'est notre première bonne surprise, il y a des myrtilles et des airelles ici ! Mais le balisage est si économe que nous perdons le sentier ( qui disparaît d'ailleurs tout seul ) ; qu'à cela ne tienne, nous continuons à monter en lacets... La pente s'accentue, l'espace disponible pour faire des zigzags se réduit, et ainsi on arrive à monter tout droit ! C'est le moment de faire la pause casse-croute. Cependant d'abord un seul en ombre chinoise sur la crête, puis une douzaine d'isards galopant près de nous apportent de la distraction et du plaisir, ainsi que des marmottes ( il y en aura davantage cet après-midi ). Moyennant une reprise en main de l'itinéraire, nous retrouvons des pentes plus accessibles, puis nous trouvons enfin le chemin qui suit la crête, celui que nous voulions prendre à l'origine, bordé ça et là de petits tas de grêle, signes d'un probable fort orage hier.

 

                C'est d'abord plus peinard, ça descend même un peu ; puis le chemin devient un sentier qui suit la crête, qui elle-même est parfois rocheuse, et oblige à redescendre sensiblement... Et puis, sur cette crête, il y a du vent... Ni aussi froid ni aussi fort que la tramontane du Madres, mais vent tout de même. Enfin nous arrivons au pied de la pointe du Puigmal, et là, ça monte irrémédiablement et diablement tout court... Jusqu'au sommet, bien aéré, où nous arrivons, un peu échelonnés, entre 11 h 30 et 11 h 45 : nous avons donc mis moins de quatre heures pour atteindre le sommet, c'est bien mieux que les prévisions ! Nous ne sommes aujourd'hui que trois septuagénaires    ( la moyenne d'âge est bien descendue ! ) bien contents de ce résultat.

                Le temps est devenu très menaçant, du haut de notre perchoir nous apercevons des averses sur presque toute la Cerdagne ! vite, les photos et, malgré une petite frustration pour le panorama ( disparu à ce moment ), nous repartons vers la descente, sous quelques gouttes de pluie, conscients qu'il est préférable d'effectuer cette partie de descente difficile avant qu'il ne pleuve fort, et pendant que nous sommes chauds : il n'est pas encore midi,nous mangerons plus bas...

                 Mais en fait, la pluie cesse très vite et le temps se dégage tout de bon, révélant une partie de ce panorama que nous avons dû délaisser ! Nous achevons la partie de descente difficile, et trouvons un endroit très propice pour manger...Comme d'habitude, friandises en fin de repas... Pas de sieste, il fait froid, nous sommes encore couverts...

 

 

                Descente d'abord plutôt tranquille, sur la crête ; il fait maintenant du soleil, la vue est dégagée, les couleurs très picturales ; quelques escarpements rocheux sans difficulté ; deux aigles ( reconnus tels ) nous accompagnent, dont un en dessous de nous ( nous le voyons donc par-dessus ),les isards et les marmottes se manifestent de loin en loin. Nous atteignons le point où nous avons rejoint ce chemin ce matin, et continuons jusqu'au sommet d'un téléski dont les câbles s'entremêlent et trainent jusqu'au sol : quelle tristesse de voir de telles installations à l'abandon ! Nous continuons de descendre, mais désormais le long du téléski : c'est un peu plus pentu, mais il faut quand même descendre ! Après le bas du téléski, nous descendons dans la prairie, en zigzags variés selon l'état de nos abattis : petits pas en travers, voire à reculons pour nos deux Moniques, plutôt pleine pente pour Laurent, jusqu'au bas des pistes où nous prenons un ancien chemin devenu ruisseau pour rejoindre la route. Alors, plutôt que de remonter pour retrouver le sentier, nous suivons la route, qui descend en très faible pente, au grand plaisir de la plupart d'entre nous, il faut bien le reconnaître. Et nous retrouvons les voitures vers 16 h.
 Très jolie rando, assez rude pour nos vieux os ( je parle pour les septuagénaires ), intéressante ; mais le trajet en voiture est très long. La météo nous a été favorable, prouvant encore une fois que les prévisions doivent être interprétées... Le groupe, devenu stable, fonctionne très bien, notre invitée Isabelle y est entrée avec une gentillesse exemplaire, comme si elle était là depuis toujours.

 

 les photos sont d'Isabelle D., Monique B. et Monique C.

   

 

 


 
 
le 16-08-2019 12:06

 


 

LE COL  MITJA

 

                Pour la deuxième rando d'été, le Col Mitja, la météo s'est enfin montrée favorable ; on peut même dire que c'était parfait : soleil, vue, température modérée, peu de vent... quasiment idéal.

                Nous étions huit cette fois-ci, en parité parfaite : quatre hommes, quatre femmes, quatre septuagénaires, quatre plus jeunes... Six au départ de Bages à six heures, deux en provenance directe de La Cabanasse, on se retrouve comme prévu à 7 h ½, près de la belle petite église de Prats-Balaguer. Très fréquenté, ce village, les sources d'eau chaude ont du succès !

                Nous démarrons donc vers 8 h moins le quart, par la traversée du village       ( après une petite hésitation ) et un fier raidillon qu'on aurait pu éviter... Nous voilà donc échauffés dès le castel, mais la piste, puis le sentier sont en pente douce. Nous atteignons le plan d'eau, où il y a du monde et des voitures ( il parait pourtant que la piste n'est pas très confortable ), cherchons un peu le chemin, et nous atteignons un petit plateau en même temps que le GR 10. Là, ça change : violente montée sur un sentier peu stable... Enfin un replat se présente, nous en profitons pour casser la croûte, bien installés au soleil, il est un peu plus de 9 h ½.

Nous repartons un peu avant dix heures, le sentier est inconfortable, en dévers et irrégulier, mais assez peu pentu, à travers bois, jusqu'aux collets : nous sommes déjà au-dessus du Coucouroucouil, à l'altitude voisine de 2000 m ( certes, les fortes pentes, c'est dur, mais ça permet de monter rapidement... ). Il en reste un peu plus de 400, mais le col nous apparaît, apparemment pas très éloigné... Nous poursuivons donc, d'abord par le sentier ( le GR 10 toujours ) puis, comme la pente s'accentue vivement, nous suivons la piste qui monte plus sobrement. Sur la fin nous reprenons le GR, un peu plus accueillant, qui nous conduit au col, entre le puig Gallinas et le puig Redoun... Il est presque midi, voilà nos 1060 m de dénivelée avalés, non sans mal, mais finalement dans un temps très satisfaisant.

                Nous profitons du panorama et de cet espace singulier du col Mitja, large ouverture à l'ample courbure entre les deux pics, dont la face opposée à celle où nous sommes montés descend brutalement vers le ras de la Carança et le refuge éponyme.

Il est temps de manger, nous nous installons justement au début de la pente côté Carança, pour se mettre à l'abri du vent, toutefois pas très violent. Pour la sieste, lieu idéal : c'est plat, herbeux, des nuages sont venus voiler un peu l'ardeur du soleil... Du reste, nous prenons le temps d'admirer ces nuages qui se forment et se dissipent continuellement, déchirés au-dessus de nous, parties blanches et parties grises, formés en cumulo-nimbus sur l'horizon, puis devenant menaçants sur la Cerdagne...

 

                Nous repartons vers 13 h 30, par le même chemin, la pente étant aussi rude en descendant qu'en montant, et même en restant sur la piste jusqu'aux collets. Là, il était prévu de descendre par l'autre côté du Coucouroucouil... Il n'y a pas de sentier franchement marqué, hésitation, on commence la descente par la piste, puis on prend une vague trace pour repasser de l'autre côté, et nous finissons par trouver un sentier ( où se trouvait autrefois une piste bien affirmée ). Ce sentier commence par descendre paisiblement, c'est toujours boisé, puis commence à offrir des séquences de forte pente, puis il ne reste que la forte pente, mais le sentier reste joli et plutôt agréable. Virage à gauche accentué : nous arrivons au-dessus de Prats-Balaguer ; encore 200 m à descendre, nous en avons plein les pattes et les genoux grognent de plus en plus... Mais le sentier reste obstinément joli et pentu jusqu'à la piste que nous retrouvons tout près de Prats-Balaguer : nous y marquons une pause, de plaisir plus même que de fatigue : plus de mille mètres de dénivelée dans les deux sens, ça ne nous arrive plus guère, et il est agréable de constater que c'est encore possible sans être totalement épuisés.

 

                Très belle journée donc, grande satisfaction au plan physique, groupe très agréable,tous les ingrédients d'une belle rando.

 

ça va grimper... ça grimpe !!! col en vue presque au col... vue vers le Capcir le Redoun vue côté Carança le Gallinas depuis le col le col...

 
 


Commentaires

 

1. ANAFLORE  le 16-08-2019 à 14:29:06  (site)

De beaux paysages

 
 
 
le 04-08-2019 16:37

LES PHOTOS DU MADRES

 

 


 

 


 
 
le 03-08-2019 16:16

LE MADRES

 

 

 

 


 


 

 

 

LE CLUB  ( DES CINQ )  AU MADRES

 

OU

UNE JOURNEE  DE  REVES

 

                Ne vous y trompez pas : ce n'est pas une journée de rêve, où tout était parfait, mais une journée où nous croyions rêver à chaque instant, mais les rêves n'étaient pas tous heureux ; pas vraiment de cauchemars, quoique...

 

                Tout ça commence en fait le samedi 27 juillet : après une longue période de canicule, le ciel nous tombe sur la tête : il pleut assidûment, voire un peu plus, la journée durant ; sur la route du Capcir, forte pluie ininterrompue depuis Marquixanes, route couverte d'eau même dans les fortes pentes, pour finir par de la grêle en tas le long de la route au niveau des Angles... Ce n'est pas un préalable rêvé... Ca dure jusqu'à 23 h...

                Le dimanche matin, soleil radieux, pas un nuage ! Le rêve ! Tout le monde est à l'heure, nous sommes cinq ( un trentième du club... ) à 8 h, pour attaquer ( en voiture ) le col de Creu puis le col de Sansa par une piste peu confortable. Mais à 8 h et demie, nous sommes chaussés et nous partons : la température est de 4° !!! le 28 juillet !!! Bien sûr, nous avons des polaires et des k-ways, mais pas un n'a de gants ni de bonnet...

Mais en vérité, il fait un temps de rêve : ensoleillé et frais, on n'imaginait pas ça la semaine dernière ! Nous partons donc, d'abord sur une piste peu pentue, puis sur un sentier très agréable, en pente douce dans un environnement très joli, boisé clairsemé de pins, semé de petits ruisseaux bien alimentés par les pluies d'hier, la Coume de Ponteils. Nous passons près de la cabane du Pla de Gril et continuons à nous élever dans la vallée, avalons un petit casse-croûte, le rêve...

Mais vers 2000 m, ce beau sentier s'attaque à une pente orientée à l'ouest et annonce un mauvais rêve : la Tramontane s'invite à notre rando. Et quelle tramontane !rafales probablement au-dessus de 80 km/h, sans doute aux environs de 5° !!! Peu à peu, chacun son tour, nous enfilons les k-ways, Monique attendant, hélas,le dernier moment, peu avant la Font de la Perdrix... Mains gelées, muscles trop refroidis, ça n'avance plus, ce qui, bien sûr, ne réchauffe pas : mauvais rêve, cette fois, d'autant que ce froid n'incite pas les autres à s'arrêter...

                Nous atteignons tout de même la crête, à plus de 2300 m, superbe vue sur le lac de Nohèdes, vert très foncé, 300 m plus bas, dont nous ne profitons guère sous cette tramontane assidue. Nous atteignons néanmoins le Roc Nègre et une crête plus acérée qui fait craindre les effets des rafales. Nous sommes à 2460 m, nous voyons le sommet à quelques centaines de mètres, l'objectif peut être considéré comme atteint ; il est midi et quart, nous trouvons un endroit abrité,nous pouvons manger ici et voir après... Mais la rando prévue est en boucle, et pour atteindre le sommet, il faut franchir un « passage difficile » dont nous ne connaissons pas la teneur : il faut aller voir... Ca ne se présente pas bien : le lieu est vertigineux, le terrain glissant, il faut descendre dans des rochers puis remonter Dieu sait comment, François se dit « peu enthousiaste » mais, se sentant bien entouré, attaque le passage ( un peu d'escalade plutôt facile ), précédé de Laurent et suivi de Gérard, les deux filles fermant la marche. O surprise, la tramontane n'aime pas ces rochers et s'abstient juste le temps de les franchir : le rêve...

Mais elle nous attend de pied ferme juste après et nous accompagne violemment jusqu'au sommet, que nous caressons le temps d'une photo et d'admirer ( très brièvement ) l'exceptionnel panorama qu'offre le Madres, à360° et pas un de moins, mer, montagne, vallées, sommets, cols, lacs, Roussillon, Conflent, Cerdagne, Capcir, Aude, Ariège, tout y est, comme si nous étions au-dessus d'une carte...

                La faim se fait sentir, mais il faut absolument trouver un endroit abrité, ce qui est rare dans les parages circonvoisins... Nous descendons donc versant nord, jusqu'à rencontrer une accalmie. Tout en mangeant avec appétit, on se refroidit, on ajoute une polaire, on mange le chocolat traditionnel et on boit le café de Laurent, le thé d'Isabelle, et même la liqueur de couscouils... Mais la sieste s'avère impossible. La remise en train est très difficile : Monique ne s'est pas encore réchauffée, François s'est refroidi et son dos renâcle, nous repartons donc très lentement : heureusement, au début, ça descend peu et le sentier est bon.

La pente s'accentue ensuite lorsqu'on passe sur le versant est, où la tramontane est moins vive : peu à peu, les doigts engourdis se libèrent, les muscles se réchauffent. Longue descente plutôt pentue à la recherche du chemin qui nous ramènera vers le sud : il arrive enfin, sous la forme d'une large piste qui se sépare du balisage, herbeuse et sans pente,très appréciée. Et le retour, assez long et un peu fastidieux ( mais néanmoins bien agréable après ces efforts ), se fait sous un soleil de plus en plus chaud et la tramontane éteinte, si bien que peu à peu, nous sommes tous les cinq en tee-shirt... On croit rêver. L'extrême contraste de températures ( nous avons fait l'observation, au cours du repas, que nous avons souvent fait des randos moins froides en plein hiver, et que la seule qui laisse un souvenir de froid aussi intense est celle des gorges du Cady, qui n'était certes pas en juillet ).

 

                Nous retrouvons la voiture vers 16 h 30, tous fatigués mais enchantés de cette extraordinaire rando à tant de facettes insolites et si étonnante
 


 
 
le 10-07-2019 16:16

Le 2019.07.05 Grillade à St Génis des Fontaines

 
  Le 5 Juillet 2019
 Grillade de fin d'année à Saint Génis des Fontaines.
92 Convives dans la joie et la Bonne Humeur...
et avec la Chaleur.
 
 
                   les Salades  
                   
                   
                   
                   
                   
                   
                   
                                                                    
                 
                   
                 
                   
                 
                 
                 
 
              

     Hello les randonneurs

Belle journée hier ,venue clore en partie (il reste quelques sorties estivales) notre saison de randos.

Il faisait chaud mais vous étiez là (92 exactement). Votre assiduité est à la fois un signe de remerciements et d’encouragements pour l’équipe dirigeante.

Ma réflexion du jour sera celle-ci :après avoir enregistré les inscriptions , passé les commandes , réservé le lieu ,fait les courses….tout baigne quand on a sous la main  des « axurits ». Merci à toutes ces fourmis qui tranchent les melons , découpent les tomates ,pleurent sans honte en épluchant les oignons , merci pour les accompagnements « apéros » et les desserts toujours aussi imaginatifs , délicieux et copieux !!! Merci à Gaston et Andrée de nous avoir rafraîchis avec les barres de glace . Merci à Janot pour sa remorque( avec nappe SVP !!!)et ses astucieuses moustiquaires terriblement frustrantes pour les mouches et les guêpes. Enfin je décernerai volontiers une mention TB (période d’examen oblige !!!) à notre équipe de « grilleurs ». Une fois de plus leur abnégation, leur dévouement, leur savoir faire et leur sens de l’organisation devant les braises brûlantes forcent l’admiration de tous.

Bref ….un grand merci à tous pour votre collaboration !!!!

Précision ; un tuperware rectangulaire à couvercle vert a été récupéré et un échange de couteau a eu lieu entre Josette Pupille et ….(tel ;0682420607)

Nous nous retrouverons le 20 septembre pour l’assemblée générale mais d’ici là …..vous aurez un petit rappel de rentrée


Bonnes vacances….entretenez vos muscles et vos neurones et nous vous retrouvons

dès septembre en pleine forme .

Simone
                                        
 


 
 
le 06-07-2019 12:04

2019-06-Chorges le Lac 2.ième

Deuxième groupe

 

La Marmite du Géant.

 

                  

                  

                                                                             

 

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Le parcours des Fées

 

                       

          

                    

                                              

                     

                     

                     

 

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Photos Diverses

 

                                                                        

                     

                     

                     

                      

                     

                     

                     

                     

                                                                     

                  

                 

                 

                 

                 

                 

                

                

                

                

                

                

   

                        

                        

                        

                        

                        

                        

                        

                         

                        

                        

                        

                        

                        

                       

                       

                       

                       

                       

                       

                        

                                                                                          

 

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Départ et le Domaine de Charance à Gap.

 

 

                                                                                            

                               

                               

                               

                                                                              

 

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Photos de Jacky

 

                                                                           

          

          

          

          

                                                 

 

                                                                            

                          

                         

                          

                          

                          

                                                   

                          

 

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Botanique

 

                                                                                      

                   

                   

                   

                  

                  

                  

                  

                  

                  

                  

                  

                  

                  

                  

                  

                                                                

     

 

 

          

 

 

 

 


 
 
le 05-07-2019 22:37

2019-06 Chorges

Chorges le Lac-2019
1
 

 


Après Val Cenis il y a deux ans et Sare l’an passé (et bien d’autres auparavant..) c’est à Chorges que nous avons choisi d’aller passer notre séjour annuel d’une semaine. Personne ne sait où c’est, Chorges, et c’est un drôle de nom qui se prête à des erreurs… Eh bien, c’est au bord du lac de Serre-Ponçon, un des plus grands lacs artificiels d’Europe, dans les Hautes Alpes, près de Gap. Encore les Alpes ? Pourquoi pas, nous y avons été si bien il y a deux ans…

La ponctualité du groupe devient légendaire : le départ a été fixé à 8 h 30 le samedi 15, nous partons à 8 h 30 exactement… Nous sommes trente-trois, et nous allons cueillir au passage deux autres participantes, Marie-Hélène à Narbonne et Suzanne à Cadarache ; petit effectif, une cinquantaine était attendue, mais la qualité compense la quantité ( mon bon monsieur, apprenez que tout flatteur… ). Il fait beau, un peu nuageux ( nous rencontrerons un peu de pluie entre Sète et Nîmes ) c’est Olivier qui nous conduit.

Premier arrêt donc à Narbonne-Est, Marie-Hélène est bien là, nous repartons aussitôt. Pause d’une demie heure à Ambrussum, puis à Lançon de Provence pour le repas ( tiré des sacs ) ; nous y prenons des habitudes… Nous en repartons à 13 h 30, traversons la bordure d’Aix, toujours en travaux, pour changer d’autoroute, et poursuivons vers le nord et la Durance, nous trouvons comme prévu Suzanne à Cadarache ( la sortie d’autoroute est juste en face du Centre ) et poursuivons notre route pour arriver au V.V.F. de Chorges vers 16 h, comme prévu.

Personne pour nous accueillir… Nous poireautons un quart d’heure, nos clés arrivent, nous nous installons : les appartements sont tous orientés vers le lac, c’est déjà splendide, mais nous découvrirons que ce panorama sur le lac est très changeant, ce qui le rend encore plus beau et attrayant : selon l’heure, l’ensoleillement, les souffles de vent, la position des nuages, peut-être aussi selon l’humeur de chacun… un véritable kaléidoscope.

A 18 h 30, pot d’accueil : le pot y est, mais l’accueil est très cafouilleux : les informations sont très parcimonieuses et presque toutes erronées… On s’en remettra, mais l’impression première n’est pas enthousiasmante. D’autant que le premier repas est encore bien désordonné.

Après le repas, un petit groupe va jusqu’au bord du lac ( c’est tout près du V.V.F., mais en contrebas d’une cinquantaine de mètres ) : nous y rencontrons deux pêcheurs qui sortent juste à ce moment un énorme brochet de près d’un mètre de long et probablement une quinzaine de kilos !!!

Les autres sont déjà devant la télé – qu’ils ont eu du mal à obtenir – pour y regarder la finale du championnat de France de rugby, où le Stade Toulousain vient à bout de Clermont.


Et voici le premier jour ( c’est la fête des pères, les téléphones vont se faire entendre régulièrement, pour la bonne cause ), il fait beau : au programme une rando au départ du village, près du lac ; deux groupes sont formés, nous faisons connaissance avec les animateurs qui nous guideront toute la semaine : Nirmal, un népalais très bien francisé qui accompagnera le premier groupe, et Colette, une femme très gentille pleine d’informations sur tout ce que nous voyons, toujours souriante et très préoccupée par la forme des participants.

Nous partons donc – le groupe 1, les autres faisant le circuit en sens inverse ) d’abord côté terre ferme, vers Mareisson puis un panorama sur une élévation ( les Devandines ) à 963 m d’altitude ( le V.V.F. est à environ 850 m ). Tout est beau ici : le panorama sur le lac change sans arrêt, selon la position du soleil ou son absence, selon la position des nuages, selon la force et l’orientation du vent, selon la position de l’observateur, peut-être même selon l’état d’esprit de l’observateur… Nous découvrons des fleurs, des champs de coquelicots, nous parvenons ainsi à ce belvédère dont la table d’orientation n’est plus… et nous redescendons vers Chanteloube, petit hameau un peu perdu avec une jolie chapelle, puis nous nous dirigeons, par un sentier un peu escarpé sinuant à flanc de colline, vers la plage de Trémouille, pour le pique-nique au bord du lac ; ce lieu est assez fréquenté, mais nous trouvons de la place à l’ombre tout près de l’eau où quelques-uns trempent leurs pieds tandis que Bernard fait des ricochets… Notre guide Nirmal se baigne, lui ( il est accompagné d’une petite chienne appelée Théma ( c’est phonétique, comme je l’ai compris )). Spectaculaire chute de Monique Combes, sans autre conséquence que des hématomes bien colorés ; pendant ce temps, dans l’autre groupe, Jacky connaît quelques difficultés, qui permettent de vérifier l’efficacité des communications entre nous…

Nous revenons ensuite par les Curattes, sous un soleil bien assidu… Au retour, quelques-uns d’entre nous vont essayer la piscine, plutôt grande, très agréable après la rando, avant d’aller s’offrir un cocktail apéritif… Le soir, karaoké qui permet à notre Dany de s’exprimer sans faire venir la pluie, cependant que d’autres vont se promener.


Et nous voici au deuxième jour, prévu avec deux randos : nous partons donc à

8 h ½ vers le pic Saint-Philippe ( il n’y a pas de Philippe dans le groupe ) prévu initialement pour l’après-midi, par une petite route étroite et pentue peu commode pour le bus, mais brillamment négociée par Olivier.

Nous partons de nouveau en deux groupes, du col de Moissière, pour faire le même parcours en sens inverse, à travers des millions de fleurs diverses et des panoramas tout autour ; Nirmal nous emmène hors des sentiers pour le plaisir de tous, le sommet du pic nous offre un panorama à 360° avec vue sur Gap et toutes les montagnes environnantes enneigées, notamment du côté du Parc National des Ecrins ; toutefois, les sommets à plus de 4000 m ( barre des Ecrins, Meije, Pelvoux ) sont trop éloignés. Nous prenons un peu de retard au retour, la communication n’étant pas encore tout-à-fait au point, retard accentué par le fait que le retour en bus est effectué par l’autre côté, vers Ancelle, en passant par Gap. Nous déjeunons donc un peu après 13 h, repas un peu accéléré ponctué par des profiteroles servies à la demande, très bonnes du reste.

Nous repartons à 14 h 15 vers les Gourniers, petit village situé au fond de la vallée de Réallon, où nous franchissons avec le bus un pont en bois, chacun ressentant une petite inquiétude probablement ressentie par Olivier qui refranchira ce pont à vide pour repartir. Le tonnerre gronde, des nuages noirs nous regardent de travers, quelques-uns hésitent devant cet orage tout proche, mais nous nous mettons en route nonobstant, le groupe 1 pour une « vraie » rando très belle dans une gorge profonde qui nous conduit à une minuscule chapelle dédiée à Saint-Marcellin, avec quelques gouttes et le retour du soleil, tandis que le groupe 2 part sur l’autre rive du torrent de Réallon, vers des marmites de géant très « parlantes » au vu de la fougue du torrent, avant de traverser et de revenir par l’autre rive, non sans apercevoir avec envie l’autre groupe près de la chapelle Saint-Marcellin.

Nous revenons à 18 h 30, trop tard pour la piscine… Repas assez médiocre, puis nous nous partageons entre un film sur la transhumance, un match de la coupe du Monde féminine de foot et des balades individuelles…


« Il y eut un soir, il y eut un matin, ce fut le troisième jour » : nous voici mardi, le 18 juin à l’appel… Nous partons à 8 h ½ vers Réallon, cette fois-ci à la station ( de ski ), pour une petite rando en balcon sous les aiguilles de Chabrières, par un très joli sentier dans la forêt ponctué d’orchidées blanches ( céphalanthères ) et de phalangères ( prises par erreur pour des lis de Saint-Bruno ) et la route forestière des Joubelles. Retour pour le repas à midi ( aujourd’hui nous sommes à l’heure ), et nous repartons à 13 h 50 pour une croisière en bateau sur « la Carline » et sur le lac : croisière agréable, reposante, d’une heure et demie, avec des commentaires et explications intéressantes sur l’environnement du lac et du barrage de Serre-Ponçon. Puis nous allons à « la maison du Genépy », pour une dégustation suivie d’achats abondants de liqueurs, saucissons, confitures, bonbons, miels, tisanes… Soyez rassurés, la misère n’affecte pas encore notre club. Nous revenons au VVF vers 17 h 30, plongée dans la piscine, puis jeux apéros, repas et soirée jeux, assez sympathique, mais sans participation effective du club.


Mercredi 19 juin, il fait beau, nous partons à 9 h pour Embrun, vieille ville perchée au-dessus d’une falaise de près de 100 m de haut, dominée par le haut clocher de sa cathédrale : en effet, Embrun était autrefois le siège d’un archevêché important, et elle en garde une somptueuse cathédrale romane voûtée en croisée d’ogives. L’archevêché, à la Révolution, a été supprimé.

Nous traversons d’abord la ville, admirons le panorama du bord de la falaise, avant de retrouver Céline, jeune guide fort agréable qui nous emmène dans l’aile de la cathédrale qui renferme le Trésor : une réserve de vêtements sacerdotaux ( les vêtements, ça sert d’autos… ) et d’ustensiles du culte anciens et vénérables, très intéressant. La cathédrale elle-même est très intéressante, bien que peu réputée. Il nous reste un peu de temps libre pour un tour de marché, peu étendu mais très animé et achalandé.

Nous revenons manger au VVDF, et repartons à 14 h vers l’abbaye de Boscodon, pour une très jolie rando dans la forêt de Boscodon, où nous découvrons les fameux sabots de Vénus et quelques lis Martagons pas encore fleuris, mais aussi l’extraordinaire cirque de Bragousse, site indescriptible de géologie vivante et effrayante… Petite visite de l’abbaye, très cistercienne, c’est-a-dire très austère… Nous y revoyons brièvement Céline, notre guide du matin, qui a aussi des occupations à l’abbaye.

Nous sommes de retour vers 18 h 15. Le soir, soirée dansante assez peu attrayante mais qui occupe quelques-unes d’entre nous, d’autres plus nombreux préférant « musiques en fête » à la télévision, au théâtre romain d’Orange.


Et voici déjà jeudi, dernière journée entière de notre séjour, dédiée à une rando journée à la Chalp de Crevoux ; il fait gris : après un échange approfondi avec Nirmal, il a été décidé que le groupe 1 irait au lac du Crachet, pour une dénivelée de 600 m qui ne lui laisse que 12 participants. Le départ est un peu hésitant : Thema a disparu, ce qui évidemment inquiète Nirmal… jusqu’à son retour. Mais quelle belle rando ! des lis orangés dès les premiers hectomètres, puis une vraie ambiance de montagne pour atteindre ce petit lac à plus de 2200 m d’altitude, noyés au milieu des gentianes et des anémones, sans oublier la clématite des Alpes, les trolles, les arnicas et tant d’autres ! Petit moment de fraîcheur au moment du pique-nique, normal à cette altitude, au bord d’un lac où plonge un névé, mais le retour du soleil réchauffe tout le monde et nous courons après ces innombrables fleurs.

Pendant ce temps, le reste du groupe, conduit par Colette, remonte le torrent de Crévoux à travers le « parcours des fées », parsemé d’œuvres d’art créées sur des arbres, très attrayantes, variées et surprenantes, jusqu’à la cascade de Razis où l’on pique-nique, puis grimpe un peu pour trouver un ancien canal d’irrigation, passe la cabane des Espagnols avant de redescendre par un superbe sentier parsemé de fleurs pour arriver au bus quelques minutes avant le

groupe 1.

Nous revenons au village assez tôt pour la piscine, et le repas prétendu « du terroir » qui ne convainc personne… Mais qui annonce un renouveau dans l’organisation foireuse de ce VVF. Soirée cinéma « bienvenue chez les ch’tis », assistance partagée tant ce film a déjà été vu. Il est temps de préparer les valises !


Et nous voici au jour du retour… Tout le monde est prêt avant l’heure fixée, le bus chargé, les clefs rendues, nous partons… vers Gap, pour visiter le domaine de Charance : c’est un vaste domaine boisé avec un château ( récent ( fin XVIII° ) mais plutôt beau ), un espace d’arbres fruitiers et de jardins qui furent à la Française, mais ont filé à l’anglaise, ce qui les rend du reste plus agréables, plus proches de la nature, et une vaste roseraie de rosiers anciens très odorants, des arbres très beaux, variés, des espaces très agréables au bord de l’eau : très belle conclusion à ce séjour remarquable par la beauté des sites que nous avons parcourus, et par la piètre gestion du VVF : peut-être encore mieux que Val Canis pour les sites et les randos, mais bien éloigné pour la prestation du Village !


Retour sans soucis, avec quelques bouchons à Aix ( soigneusement évités par Olivier ) et surtout avant Arles, sans échappatoire… Retour à Bages vers 20 h.

 

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

                  Arrivée au VVF et la boucle de Lebraut 

 

                                                                               

                                                                             

                        

                        

                                       

                         

                         

                         

                         

                         

                         

                         

                         

                                                                           

 

 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Le Pic Saint-Philippe

 

 

                                                                            

                                                                                    

 

                            

                             

                               

                                                                             

 

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 La chapelle Saint-Marcelin-parc des écrins

 

                                                                             

                

                          
                                                                                 
                           
                           
                                                     
                            
                            
                                                                             
 
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
                           La cabanne Joubel et balade sur le lac
                                             
                                                                               
                                                                                
                            
                            
                            
                            
                            
                            
                            
 
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
          Embrun et la cathédrale- La forêt de Boscondon         
 
 
                                                                           
                                                                              
                           
                           
        
                    
         
                     
                     
        
                     
 
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
 
Le Lac Crachet
                                                                        
                                                                      
                      
                      
                      
        
                    
                    
                                                                 
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
 
 
 
 


 
 
le 16-06-2019 21:47

2019-06-13 Banyoles


Pour une première marche à la journée, elle fut réussie.
Guy nous a accompagnés à Banyoles (Catalogne) ce jeudi 13 juin 2019.
19 marcheurs et 9 km par beau temps avec une bonne partie ombragée.

Photos Christian D.
 
                                                                        
                      
                      
                      
                      
                      
                      
                      
                      
                      
 


 
 
le 15-06-2019 21:49

2019-06-13 Valmy

Avec Pierre le 13 juin 2019

 

Château  de Valmy

mas d'en Pardes 

chapelle Saint Laurent

Photos de Pierre

 

dénivelé 200 m Distance  7 km
9 randonneurs.
 
                                                                      
                     
                                                                       
                       
 
 


 
 
le 14-06-2019 22:11

2019-06-08 Les Tres Estelles

Avec Marcel aux Tres Estelles le 8 juin 2019.

Les photos d'Isabelle.

 

          

              

            

     

                 

                 

                 

                 

                 

                 

                 

                 

                 

                 

                 

                 

                 

                 

                 

                 

                 

 

                 

 

 


 

              

 

                       


 

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article